La Gazette Lorraine - La revue du patrimoine et de l'environnement

Panier de commande
Le panier est vide

Dernier numéro (n° 103) : 6.50 €

S’identifier
J’ai oublié mon mot de passe
ou
Créer un compte

édito

Merci Jean-Paul !
Depuis de nombreuses années, il nous accompagnait...
Sa gentillesse, sa générosité, sa passion ont été pour nous, pour toute l’équipe de La Gazette un moteur, une inspiration, un modèle.
Il a su allier à la modernité du trait et des propos, la force et le respect de la tradition. Sans jamais se départir ni d’humanisme, ni de cette curiosité qui marque le travail des grands artistes, il s’adressait à tous… petits et grands, hommes ou femmes, au voisin du coin de la rue ou à l’étranger à la culture lointaine. C’est là, la marque de fabrique de l’imagier. La continuité de la longue tradition des imagiers populaires à laquelle il était si attaché.
Comme beaucoup, j’ai été reçu, accueilli devrais-je dire, dans son atelier. Il prenait le temps de la rencontre, accordant autant d’intérêt que d’attention à chacun, l’œil vif et pétillant, le verbe malicieux.
Nous avons parlé, échangé, regardé… beaucoup. Toujours, j’ai découvert, admiré.
Chacune de mes visites était source d’étonnement. Celle de la générosité, de cette malice ; l’étonnement surtout de nouvelles découvertes, d’images ancien­nes ou nouvelles créations.
Plus que tout, Jean-Paul Marchal m’a aussi accordé sa confiance ainsi qu’à l’ensemble de l’équipe de La Gazette, qu’il appréciait. Une confiance maintes fois renouvelée, offrant à montrer ses images lors de nombreuses expositions tant à Épinal, sa ville, qu’à Nancy.
Il s’était fait prier pour présenter l’exposition que je lui proposais : “La Lorraine de Jean-Paul Marchal”, un titre qui heurtait sa modestie… et aussi sa conviction de n’avoir pas traité suffisamment de l’ensemble des sujets qui intéressaient les Lorrains, me rappelant sans cesse : “je suis un artiste de ma vallée… je n’ai fait des images que de mon coin”. Pourtant, ses images étaient universelles ! Pour cette exposition, il a travaillé, beaucoup, discrètement comme toujours, à de nouvelles images qui font désormais partie du patrimoine de tous les Lorrains.
Jean-Paul s’est éteint à la fin du mois d’août. Il a une place toute particulière dans mon cœur, toujours aussi présent, chaleureux, généreux.
Je sais qu’il conservera sa place dans celui de tous ses amis, de tous les Lorrains.

Merci Jean-Paul... Bravo l’artiste !

Stéphane Wieser

Livre

Fastes de cour
Costumes de Ballange et Berrain au XVIIème siècle
Fastes de cour Costumes de Ballange et Berrain au XVIIème siècle

Cet ouvrage présente pour la première fois le précieux contenu d’un portefeuille acquis en 1854 par le duc d’Aumale, conservé au musée Condé de Chantilly. Vingt-trois dessins exceptionnels de Jacques Bellange (v. 1575 - 1616) et une série de trente-quatre estampes au trait de Jean Berain (1640-1711), avec rehauts d’aquarelle, d’or et d’argent, évoquent les fastes des cours de Lorraine et de France du début à la fin du XVIIe siècle. La richesse, la variété, la fantaisie et l’extrême raffinement de cet ensemble illustrent ce qui devient dès lors, dans le domaine des spectacles, une véritable spécialité française : celle du costume de ballet, de carrousel et d’opéra. Complétées par des prêts de la collection Edmond de Rothschild du musée du Louvre et d’autres institutions, ces oeuvres graphiques permettent de comprendre comment cet art exercé avec tant de talent à Nancy par Bellange a pu conduire son compatriote Berain à exceller plus tard, sous le règne de Louis XIV, dans les habits des divertissements des résidences royales.

en souscription jusqu'au 15 avril au prix de 39 € / www.editions-monelle-hayot.com


facebook la gazette lorraine
La Gazette Lorraine